Voyager en avion avec votre fauteuil roulant en toute sérénité

En vue de l’été qui arrive, vous planifiez vos vacances et votre destination exige un voyage en avion. Si vous êtes en fauteuil roulant, un tel voyage est tout à fait possible. Cependant, pour que tout se déroule dans les meilleures conditions, vous devez prendre quelques mesures avant le jour J. Quelles sont-elles ?

Les précautions à prendre

La première chose que vous devez faire si vous prévoyez un voyage en avion, c’est de signaler que vous êtes une personne à mobilité réduire qui ne peut voyager sans son fauteuil roulant. Faites-le lorsque vous faites votre réservation. Notez que cette précaution n’est pas optionnelle, elle est obligatoire, ne l’oubliez donc pas. Par la même occasion, précisez de quel type de fauteuil vous disposez. Précisez aussi ses dimensions, afin de vérifier s’il peut entrer en soute. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il y a des appareils dont la soute est tellement étroite qu’elle ne peut accueillir un fauteuil roulant. Notez en tout cas que si vous avez un fauteuil électrique pliable, son rangement est facile et il ne prend pas beaucoup de place en soute. Votre facture sera donc moins salée. Puis, indiquez si oui ou non, vous pouvez monter les escaliers tout seul.
Autres précautions à prévoir, ce sont les bas de contention. En effet, avec la pression réduite en haute altitude, vous risquez la phlébite. Remarquez, cette précaution est valable pour tout passager en avion, mais si vous ne pouvez pas bouger vos jambes, le port de bas de contention est essentiel. Pour un trajet de courte durée, pensez à aller aux toilettes avant le vol, tant que vous êtes encore au sol. Pour un long trajet, la meilleure solution, c’est d’avoir une protection urinaire, car force est de constater que les toilettes des avions ne sont pas vraiment adaptées aux personnes à mobilité réduite. Elles sont généralement très exiguës.

Quelques informations essentielles pour votre voyage en avion

Sachez que les personnes à mobilité réduite sont les premiers voyageurs à entrer dans l’avion au moment de l’embarquement. Si la salle d’embarquement est reliée directement à une passerelle, c’est par là que vous entrerez dans l’appareil. Le cas échéant, le personnel vous transfert avec une chaise de transfert. Les agents de l’assistance s’assureront de vous emmener jusqu’à votre siège dans l’avion. Par contre, ne vous étonnez pas si, en arrivant, tout le monde débarque et que vous soyez la dernière personne dans l’avion. C’est par mesure de sécurité que vous serez le dernier à sortir. Alors, ayez un peu de patience. Sachez également que dès l’instant où la compagnie aérienne prend en charge votre fauteuil roulant électrique, elle en est responsable. Ceci veut dire qu’en cas de dommages ou de perte, elle vous dédommagera. Mais avant de vous en servir en sortant de l’aéronef, faites un état des lieux et vérifiez que tout fonctionne bien. Si vous êtes bien organisé et que vous restez vigilant, votre voyage en avion a toutes les chances de bien se passer et d’être agréable.